Les vins du Château de Vaucouleurs sont habillés d’une étiquette à l’effigie du Lézard vert (le Lambert), animal emblématique de Puget sur Argens.

Nombreux sont les habitants des villages provençaux qui étaient "rebaptisés". Certains surnoms sont d'origine historique, mais la plupart du temps, ceux-ci ont trait à des notions géographiques, à des particularités physiques ou morales. Difficile de dater ce phénomène car aucun texte ancien n'en fait mention, seule la tradition orale provençale les à perpétués.

Souvenons-nous par exemple que, dans les temps anciens, Puget sur Argens était la "rivale" de Roquebrune : deux villages seulement séparés par l'Argens...
Alors, de quels surnoms ne s'affublaient-ils pas mutuellement ! Les Pugétois étaient appelés "Lei manjo limbert" (ou lambert) : les mangeurs de lézards.

Plusieurs explications sont possibles. Certes les lézards abondent sur le territoire, et on pourrait imaginer que, connaissant des temps difficiles, les Pugétois auraient été amenés à en consommer...

Mais une autre explication parait plus satisfaisante : le village de Puget, implanté au milieu de la vallée de l'Argens sur une éminence, est toujours au soleil, et les Roquebrunois se seraient plu à qualifier de lézards les Pugétans... se chauffant au soleil !